En sciences comme en ingéniérie, le titre de ce post est une règle d'or... C'est grace à cela que vous pouvez prendre un avion, un train, et même votre voiture sans vous mettre significativement en danger, que vous pouvez monter dans une tour de 60 étages sans craindre qu'elle ne s'effondre et que, dans la plupart des cas, vous acceptez de vous faire soigner et même opérer sans trop penser que vous jouez votre vie à pile ou face. On appelle cela prendre des marges de sécurité. Et pour cela, il faut envisager le pire et s'en éloigner. 

Alors faisons déjà la première étape pour cette élection. Le pire, c'est ça:

18118799_10208324521062209_5231173979158793450_n

Du coup, depuis une semaine, je regarde avec attention ce qui est en train de se mettre en place comme dynamique collective: sondages bien sur mais aussi réactions des gens sur les réseaux sociaux. Et j'ai donc fait ma propre analyse avec quelques hypothèses simples:

  • J'ai supposé que les abstentionnistes du premier tour continueraient à s'abstenir. Hypothèse raisonnable qui revient à se dire que la grande majorité est dégoutée par le choix proposé et par la campagne. 
  • J'ai supposé que les électeurs de Macron et Le Pen resteraient cohérents en totalité: ils continueront donc à voter pour leur champion. Là aussi, c'est raisonnable.
  • J'ai supposé que les deux petits candidats qui avaient pris des positions fortes contre l'Union Européenne aller se reporter massivement sur Marine Le Pen. Asselineau bien sur (à 100%) mais aussi Dupont-Aignan. Compte tenu du ralliement de ce dernier à Marine Le Pen, c'est une hypothèse très raisonnable. J'ai toutefois prévu que 10% des électeurs de Dupont-Aignan allaient s'abstenir tiraillés entre leur attachement au Gaullisme (qui s'est toujours opposé aux valeurs véhiculées par Le Pen) et leur révulsion vis à vis de Macron.
  • Continuons à droite: pour l'électorat de Fillon, c'est plus difficile. Il y a certainement eu une fuite dès le premier tour vers Macron de ceux qui de toutes façon étaient plutot sur un positionnement de type centre droit. Dans ceux qui restent, un certain nombre suivront surement la consigne de Sens Commun: l'abstention.... Mais ne nous voilons pas la face, d'autre comme Christine Boutin voteront FN. La décéption ayant été forte sur un noyau d'électeurs fortement attaché à leur candidat, je vais prendre une hypothèse forte pour l'abstention: 50%. Et pour ceux qui vont choisir, je vais mettre un léger biais à droite: 30% de report sur Le Pen et 20% sur Macron. Appelons cela l'effet Dupont-Aignan: si quelqu'un se réclamant du Gaullisme et de l'indépendance nationale soutient Marine, c'est que ce n'est pas si terrible... 
  • Le PS a appelé très vite à soutenir Macron mais comme il s'est pris une branlée traumatisante et que le gros des électeurs susceptible de soutenir Macron au premier tour l'a en fait déjà, j'ai supposé un report très fort sur Macron mais une abstention non négligeable: 75% des électeurs de Hamon se reportent sur Macron, le reste s'abstient (pas une voix au FN évidemment).
  • J'ai supposé que les électeurs de petits candidats très à gauche (Artaud, Poutou) ainsi que ceux de Cheminade et Lassale n'allaient pas voter Macron ni Le Pen: dégoutés, refus de soutenir un candidat "ultra-libéral", il s'abstiennent tous!
  • Restent les électeurs de Mélenchon qui constituent un effectif important. Là aussi c'est difficile mais c'est un fait -- et j'insiste sur ce terme -- que beaucoup d'entre eux prennent position publiquement sur les réseaux sociaux en faveur de l'abstention. On y verra plus clair quand on aura les résultats du sondage interne de la France Insoumise mais cela conduit à envisager une abstention effective massive (le vote blanc a le même effet que l'abstention sur le décompte final). De plus, les sondages prévoient 20% de report sur Le Pen! Ca n'est surement pas le cas des gens engagés activement dans la France Insoumise mais il semble que ce soit une réalité cachée de l'électorat de Mélenchon. J'ai donc testé une hypothèse avec 20% de report sur Marine Le Pen, 15% sur Emmanuel Macron et le reste qui ne choisit pas.

Le résultat est là: Marine Le Pen gagne avec 50,5% des suffrages exprimés. 

Voici le tableau des résultats détaillés sous cette hypothèse:

simu-elections-30-avril

Ce post n'a en fait qu'un but, montrer que le pire est possible avec des hypothèses relativement raisonnables.

Je ne vais pas faire le procès de qui serait reponsable d'une telle catastrophe si elle se produisait. Ce n'est pas mon but. Ce que je veux, c'est donner des éléments rationnels pour que chacun puisse se décider en son ame et conscience. Rien d'autre...

Et pour vous permettre de réfléchir par vous même, je vous donne même le fichier Excel avec lequel j'ai fait les calculs: simu_elections.

Et pour les marges de sécurité: et bien, il me semble qu'en République, chacun construit l'avenir commun... Aucun ingénieur en chef ne va décider pour vous.