Je me permet d'intervenir dans le débat avec un message d'apaisement pour tout ceux et celles qui ne peuvent vraiment pas envisager de voter Macron: il ne s'agit pas de vous forcer à quoi que ce soit.

S'il existait un moyen de vous permettre de ne pas choisir sans que cela ait une incidence, c'est avec grand plaisir qu'on vous regarderait prendre cette option.

Malheureusement ce n'est pas le cas: il faudrait que les abstentions aillent par paires pour ne pas changer le rapport de force et qu'il y ait un gros réservoir d'électeurs convaincus derrière pour que cela se joue entre eux. Or cruelle ironie: le plus gros réservoir d'abstentionnistes se situe à gauche: ce sont les électeurs de Hamon + ceux de Mélanchon qui représentent plus que le nombre de voix données à Le Pen ou à Macron.

C'est un fait, personne n'y peut rien. 

Et donc, malheureusement pour votre tranquilité d'esprit, votre choix aura des conséquences sur tous les autres. Des mathématiques élémentaires le montrent: si les abstentionnistes restent dans l'abstention, et que trop peu d'électeurs de gauche s'abtiennent, alors Marine Le Pen sera élue. Voici une simulation que j'ai faite qui illustre ce cas de figure: avec un électeur de Hamon sur deux qui s'abstient et 5 sur 6 coté Mélenchon, elle passe. 

simulation-2nd-tour

Les hypothèses que j'ai faites ne sont pas si irréalistes: les sondages semblent loin de cela mais ils peuvent se tromper... Je pense qu'il y a moins de chance de mourrir dans un vol en navette spatiale (2 missions sur 130 ont échoué) que de voir Marine Le Pen gagner l'élection. Mais seriez vous prets à signer pour une expérience à conséquences catastrophiques dans un cas sur 60 (1,5%) ? La vraie question est là...

Si les choix étaient entre deux options républicaines, ce serait évidemment plus simple. Mais l'extrême droite est fondamentalement différente: autour de Marine Le Pen et du FN gravite une galaxie de gens dont certains n'hésitent pas à faire usage de la force physique (le GUD, les identitaires et un paquet de groupuscules pas nets). 

Là, en ce moment, ils font profil bas mais si Le Pen passe et met en place des mesures discriminatoires contre lesquelles tout le monde protestera, c'est eux qui commenceront à instiller la peur... Il ne suffira pas de grand chose: deux ou trois tabassages en règle convenablement médiatisés et la peur sera dans toutes les chaumières. Mes deux parents ont connu des périodes où cela s'est déchainé: la seconde guerre mondiale quand ils étaient gamins puis la guerre d'Algérie environ 10 ans avant ma naissance. Cela ne fait pas envie: ma mère à vu les bombes de l'OAS semer la peur, la peur déchainer les foules et des pauvres gens qui passaient au mauvais moment au mauvais endroit se faire lyncher. 

Et même si cela ne se produit pas: on a vu en Europe la Hongrie élire un gouvernement antilibéralisme et antiélites... En 7 ans, ils ont tout vérouillé: les médias, la presse, les ONG, meme celles basées à l'étranger sont de plus en plus dans l'impossibilité de travailler. L'opposition s'est retrouvée devant un découpage éléctoral qui rend quasiment impossible un renversement par les urnes. Lisez ce papier, c'est Orwellien ce qui se passe là bas:

Dis, Viktor Orbán, c'est quoi au juste l'"illibéralisme"?

Le 26 juillet, devant un parterre de sympathisants réunis à Băile Tuşnad (Transylvanie magyarophone) pour la 25 e université d'été libre de Bálványos, le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán , a affirmé dans son discours vouloir construire un Etat "illibéral", fondé sur le travail et la communauté. Un texte consacrant l'orbánisme en action.

http://www.slate.fr

Est-ce cela que nous voulons ? 

Je ne crois que non et que cela nous rassemble au delà des différences entre les options Macron, Mélenchon ou Hamon... Car Emmanuel Macron, aussi libéral et banquier qu'il soit ne franchira jamais cette ligne rouge par conviction personnelle. Même si vous n'y croyez pas, dites vous qu'il ne le fera pas parce que les intérêts économiques auquel vous pensez qu'il est soumis n'y ont aucun intérêt. Eh oui: un régime autoritaire qui causerait une ruine économique, c'est pas bon pour le buisness.... et c'est ce qu'est Marine Le Pen. 

Donc voila le choix devant lequel je me suis trouvé : d'un coté la dureté économique dont il arrive qu'elle devienne une véritable violence mais de l'autre la violence à coup sur et qui n'acceptera aucune contestation. J'ai choisi.

Hélas pour vous, il n'y a pas d'échappatoire: quoi que vous fassiez, cela aura des conséquences. Le non-choix n'existe pas...

Mais si vous ne voulez vraiment pas choisir en utilisant votre libre arbitre, alors j'ai peut être une solution... C'est une idée folle mais bon. Attention cependant, pour qu'elle fonctionne il ne faut l'utiliser que si vraiment vous ne pouvez pas vous résoudre à voter Macron à la toute dernière seconde! Si tout le monde l'utilise sauf les convaincus par Le Pen, je crois bien qu'elle passe...

Confiez votre choix (abstention ou Macron) à pile ou face. Pile vous vous abstenez, Face vous votez Macron. 

Et si vous êtes geek a fond, utilisez un générateur de nombres aléatoires quantique! C'est une une pièce mais qui fonctionne en utilisant la mécanique quantique: elle est parfaite et totalement aléatoire. Pour ceux qui connaissent, ca marche en envoyant une particule de lumière sur un miroir sans tain conçu pour l'envoyer à 50% d'un coté et à 50% de l'autre. On détecte alors par où cette particule sort et cela fait le zéro ou le un.

QrngPrincipe

Vous trouverez un tel générateur en ligne ici, sur un le centre de communication et de calcul quantique australien: si le premier chiffre binaire à gauche est un zéro, vous votez Macron et si c'est 1 vous vous abstenez. (Macron = zéro, facile à retenir non?)

Cela assurera statistiquement une marge de sécurité. Je ne peux rien vous suggérer de mieux... Voici le tableau correspondant à ma simulation lorsque un insoumis sur deux vote Macron et l'autre s'abstient. Cette fois, Le Pen est battue avec un peu moins de 47 % des voix.

simulation-2ndtour-50FI

 

Alors, vous êtes Insoumis et vous sentez que vous ne pourrez pas, même dans le secret de l'isoloir, à l'ultime seconde, décider de voter Macron. Prenez une pièce de 1 euro ou un portable et laissez faire le hasard... 

Après si vous voulez que Marine Le Pen passe, c'est une autre histoire. Mais je me suis plaçé dans l'hypothèse où vous ne le voudriez pas.

PS: Dans l'inteprétation d'Everett de la théorie quantique, si les Insoumis utilisaient cette technique à grande échelle (sans le dire sinon il risque d'y avoir des fillonistes qui vont changer leur vote ;-) ), cela reviendrait à nous envoyer dans une branche du multivers où, avec une forte probabilité, Marine Le Pen perd l'élection...